Matisse : De La Couleur À L’architecture par René Percheron, Christian Brouder

Matisse
par René Percheron, Christian Brouder

A l’aide de ses tableaux mais aussi de documents moins connus tels que les archives familiales du peintre, permet un suivi de l’évolution, aussi logique qu’inexorable, de la carrière de Matisse (1869-1954).

Art Et Architecture Au Canada
par Loren Ruth Lerner, Mary F. Williamson

Over the years, a vast body of literature has developed devoted to Canadian art and architecture. Until now that body of work has not been readily accessible to the researcher or scholar. This bibliography and reference guide identifies and summarizes thousands of books, article, exhibition catalogues, government publications, and theses published in many countries and in several languages from the early nineteenth century to 1981. The work encompasses, from the sixteenth century onward, artists who have come to Canada as immigrants or visitors, native born Canadian artists, and Canadian artists who have lived and worked abroad.

The 9555 entries in Volume I cover painting, sculpture, graphics arts, photography, decorative arts and fine crafts, architecture, Indian and Inuit arts, and related areas such as art education, arts policy, and collecting. The entries are presented chronologically under a series of topics and geographical designations. The work is bilingual; each bibliographic citation is followed by a descriptive annotation in the language of the original publication.

Volume II presents English and French subject indexes and an author index, which provide detailed access to information on thousands of artists, collectors, art historians, curators, and art writers, and to information on art associations, museums, and artistic activity across Canada.

These volumes fill a long-standing need for a comprehensive reference work for Canadian art and architecture. The annotations and the index are in themselves a veritable encyclopedia of art and architecture in Canada.


La vie nous en fait voir de toutes les couleurs
par Georges Roque, Claude Gudin

La vie nous en fait voir de toutes les couleurs est le résultat de la rencontre de Georges Roque, philosophe et historien de l’art, et de Claude Gudin, biologiste. Ils voyagent beaucoup tous les deux. C’est donc sous forme de lettres échangées entre la France et le Mexique, alternant avec les conférences de l’un et de l’autre, que se construit cet échange vivant, libre et parfois vif. Ensemble, ils explorent, questionnent, échafaudent des hypothèses sur la place de la couleur dans l’art, la vie et la science au travers de thèmes variés : Y a-t-il une palette méditerranéenne ? Les couleurs, du phytoplancton à l’animal. La symbolique des couleurs est-elle arbitraire ? Le message de l’artichaut. Feu vert, feu rouge ? Le livre s’achève par un court texte du réalisateur Chris Marker sur la place de la couleur au cinéma.

La pensée-Matisse
par Éric Alliez, Henri Matisse, Jean-Claude Bonne

Pourquoi écrire aujourd’hui un livre sur Matisse ? Pour explorer, pour marquer son intempestive actualité ? Car la pensée qui l “anime concerne d’une façon fondamentale les enjeux de la philosophie et de l’art contemporains. Enjeu philosophique, pour autant que les œuvres et les écrits de Matisse assurent dans la longue durée du XXe siècle la continuité d’une pensée vitaliste, reconnue par l’intermédiaire de Nietzsche, de Bergson, et plus tard de Dewey, en même temps où elle est absente, en France, de l’histoire de la philosophie. Avant que Deleuze n’en renoue le fil. Remise en jeu de l’art, pour autant que la Pensée-Matisse est immanente à une pratique révolutionnaire irréductible à la dite ” libération de la couleur “. ” Fondement de tout ” selon Matisse, le fauvisme est l’affaire de construction des couleurs/signes en rapports de forces dont le pouvoir expressif est intrinsèquement vital et non pas purement pictural. Cette énergétique, dans laquelle ” la différence de quantité de la couleur fait sa qualité “, conduit Matisse à un devenir-décoratif qui, à l’encontre du formalisme moderniste, tend à éliminer toute opposition entre l’intérieur et l’extérieur de l’œuvre pour que celle-ci prenne ” possession de l’espace “. L’art s’y trouve relancé dans une expérience singulière du commun. Un art environnemental contre le culte de l’Image. Loin de toute passion romantique, excéder, en somme, la clôture de l’art et de la philosophie pour les mettre hors d’eux-mêmes.

Couleur, travail et société du Moyen Âge à nos jours
par Françoise Bosman, Archives départementales du Nord, Centre des archives du monde du travail (Roubaix, France)

Retracer les relations entre la couleur, le travail et la société du Moyen Âge à nos jours permet de découvrir les enjeux politiques cachés ou de sonder les théories de la couleur et de l’univers. Cet ouvrage forme une promenade autour des aspects spécifiques de six couleurs : la production des images et la publicité pour le jaune ; la teinture et l’impression des étoffes pour le bleu ; l’habit de dignité et le vêtement de travail pour le noir ; la pureté et l’hygiène pour le blanc ; la sécurité et les luttes sociales pour le rouge ; le décor et l’entreprise pour le vert. Cette approche enrichissante et passionnante, illustrée de documents d’archives, d’enluminures, de publicités et d’objets, fait revivre le monde des métiers de la couleur. Cette exploration permet une vision sublimée de l’univers quotidien de la cité. La couleur incite ainsi au rêve pour ouvrir les horizons de la création.

Catégorie